04 11 91 75 20      Étude gratuite

Lexique

Stayhome - Portage Immobilier

Portage Immobilier :

Le portage immobilier consiste en l’action de transférer la propriété d’un bien immobilier vers un tiers avec un contrat de revente dont le prix et le délai sont fixés dès le transfert de propriété initial. Dans le cas des opérations de portage immobilier StayHome, un bai locatif permettant au vendeur de rester dans le bien vendu est prévu entre le vendeur et le porteur.


Porteur solidaire :

Le porteur est soit un particulier soit une entreprise qui choisit de placer sa trésorerie dans une opération de portage immobilier solidaire. Il s’engage, dès le transfert de propriété, à revendre le bien au propriétaire initial et à le conserver pendant la durée du portage en tant que locataire.


Immobilier solidaire :

On parle d’Immobilier Solidaire lorsque le but du portage immobilier qui se réalise entre l’acquéreur et le vendeur est d’aider ce dernier à retrouver un équilibre financier tout en évitant la saisie de ses biens mobiliers et immobiliers et en lui permettant de ne pas quitter son domicile (location).


Économie sociale et solidaire :

L’économie sociale ou économie sociale et solidaire (ESS) regroupe les organisations privées ou publiques (entreprises, coopératives, associations, mutuelles ou fondations) qui cherchent à concilier activité économique et utilité sociale. Ce secteur représentait en 2011 près de 10% des emplois en France.


Capacité d’emprunt :

Faculté d’obtenir un financement en fonction de différents critères établis par les organismes de crédit tels que : les revenus nets du foyer fiscal, les charges mensuelles (crédit(s) en cours, pension alimentaire etc…). En règle générale Le pourcentage total des mensualités des emprunts ne doit pas dépasser 33% de vos ressources (salaires, allocations, rentes, etc.). Au-delà, il y a risque de surendettement, et il est fort possible que la banque refuse de prêter, à moins que vos revenus ne soient très élevés.


Ratio endettement hypothécaire :

On le calcule en divisant la valeur estimée du patrimoine immobilier par le montant total du besoin financier du propriétaire. Ex: Valeur Maison = 100 000€ / Montant du besoin =50 000 € soit un ratio hypothécaire de 50%. StayHome se sert entre autres de ce ratio pour déterminer la faisabilité d’un dossier.


Surendettement :

Être en situation de surendettement consiste à ne plus pouvoir rembourser ses mensualités de crédits et plus généralement à ne plus pouvoir faire face au remboursement de dettes personnelles.


Équilibre financier :

Être en équilibre financier consiste à être en mesure de régler régulièrement toute les charges financières de la vie courante y compris les mensualités des crédits contractés.


Fichage banque de France :

Il existe plusieurs fichiers d’incidents de paiement dont la gestion est assurée par la Banque de France. 1 – le Fichier Central des Chèques (FCC) qui recense des incidents liés aux moyens de paiements. 2 – le Fichier national d’Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP) qui concerne les crédits et le surendettement. 3 – le Fichier national des chèques irréguliers (FNCI) qui centralise les coordonnées bancaires des comptes bancaires ouverts au nom de personnes faisant l’objet d’une interdiction d’émettre des chèques, des comptes clos, et des oppositions pour perte ou vol de chèques.


FCC :

La Banque de France centralise dans le Fichier central des chèques les personnes faisant l’objet d’une mesure d’interdiction bancaire d’émettre des chèques qui frappent systématiquement les titulaires de comptes en cas de rejet de chèque pour absence ou insuffisance de provision ainsi que les caractéristiques des incidents de paiement y afférents.


FICP :

Le FICP a pour objet principal d’offrir aux établissements de crédit des éléments d’appréciation sur les difficultés rencontrées par les particuliers pour faire face à leurs échéances de remboursement. Le contenu du fichier est défini à l’article L333-4 du code de la consommation.


FNCI :

le FNCI centralise les coordonnées bancaires de tous les comptes ouverts au nom d’une personne frappée par une interdiction d’émettre des chèques, des oppositions pour perte ou vol de chèques, des comptes clos, ainsi que les caractéristiques des faux chèques.